En 2019, une exposition consacrée au Design

Le Design à l’honneur

Après le Museu Picasso Barcelona en 2018, ST-ART 2019 présente une exposition consacrée au Design, autour d’un objet unique, l’assise : « Design et Art, les liens du temps » avec : Gerrit Thomas Rietveld, Harry Bertoia, Hans J. Wenger, Jean Prouvé, Michael Thonet….

L’exposition sera présentée en deux temps sur le thème d’un objet particulier : la chaise ou l’assise.

La 1ère partie, consacrée à l’objet design, présentera des rééditions de grandes signatures du Design :

  • Gerrit Thomas Rietveld et sa fameuse chaise Zig Zag conçue en 1932.
  • Harry Bertoia avec sa collection de chaises Bertoia, créee pour Knoll en 1952.
  • Hans J. Wenger et sa Chaise «CH24» qui connait une véritable renommée internationale en 1960 lorsque Kennedy choisit la Round Chair pour le débat présidentiel qui l’oppose à Nixon.
  • Paulo Mendes da Rocha et son Fauteuil «Paulistano» conçu en 1957.
  • Jean Prouvé avec son Fauteuil de salon (1939)
  • Marc Newson et le Lockheed Lounge LC-1 (1985)

Gerrit Thomas Rietveld  ZIG ZAG – 1934  Par Casina // Pyramide Design Strasbourg

Marshmallow Sofa » de George Nelson Par Vitra // Le Fou du Roi Strasbourg

La peinture de genre où le sujet est un instantané de la vie quotidienne, portait sentimental ou scène anonyme est en outre le document du style d’une époque.

A travers 7 œuvres, 7 peintres, de Berthe Morisot (1841-1895) à Jacques Monory (1924-2018), 7 assises «sorties», la deuxième partie de l’exposition met en relation le peintre et le design comme témoins indispensables de leur temps.

ST-ART remercie Le Fou du Roi et Pyramide pour leur aimable participation à la réalisation de l’exposition.

Pyramide : Au-delà de la figure géométrique incontournable du design à Strasbourg, Pyramide est aussi une bulle : une bulle d’harmonie, d’inventivité et de convivialité où brillent les griffes des plus prestigieux designers de mobilier contemporain – où s’édifient les beaux projets d’architecture intérieure et de décoration. Soudée autour d’une esthétique exigeante, l’équipe Pyramide révèle, guide et accompagne vos affinités pour créer des mises en scènes uniques – une expérience commune basée sur l’échange et la connivence. Améliorer votre cadre de vie privée ou professionnelle, lui donner du sens et de la perspective, explorer un nouvel art de vivre… Les solutions sont chez Pyramide, l’âme qui s’en dégagera est évidemment la vôtre.

Fou du Roi : Créée en 1997 – la galerie Fou du Roi propose une sélection de mobilier & d’objets. Doublement distingué en 2018 par le concours du Commerce Design Strasbourg Eurométropole.


Museu Picasso Barcelona Invité d’honneur 2018

L’objectif principal du Museu Picasso est de promouvoir les connaissances et la recherche sur l’oeuvre de Pablo Picasso, à la fois localement et globalement. Il est l’un des musées les plus importants exclusivement consacré à la figure de l’artiste et le premier à avoir été fondé il y a plus de cinquante ans. Les œuvres de sa collection permanente sont essentielles pour explorer les premières années de la formation de l’artiste et son dévouement à la gravure, comme en témoigne les séries complètes de Las Meninas – Les Ménines.
Situé dans un cadre architectural exceptionnel, un ensemble de cinq édifices gothiques, le musée a été conçu comme un espace de promotion de l’art et du savoir au service de l’artiste, de la ville et de ses visiteurs. Grâce à son origine et à sa collection, le musée est la preuve vivante de la connexion entre Pablo Picasso et Barcelone.

 

Palau Berenguer d’Aguilar 18/05/2009 Photograph: unknown  © Museu Picasso, Barcelona Permanent collection, 23/11/2015
Museu Picasso, Barcelona. Photograph: Lourdes Jansana
Palau Berenguer d’Aguilar, 27/04/2009
Museu Picasso, Barcelona. Photograph: Roland Stallard

 

Inviter le Musée Picasso : un défi technique

Pour accueillir les oeuvres de Picasso les équipes de Strasbourg Evénements ont dû répondre à un cahier des charges imposant des conditions de présentations muséales. Respect de l’hygrométrie, maintien de la température, respect lux pour la lumière. Habituées aux défis techniques, il n’en est pas moins vrai que construire un musée au sein d’une foire dans un hall d’exposition est une première. Tous mobilisés et engagés pour réussir, les différents services techniques ont réuni leurs compétences pour relever le défi exceptionnel.

Le stand Invité d’honneur sera constitué de 4 salles : la première consacrée à Las Meninas, la deuxième aux linogravures, la troisième aux céramiques et photos, enfin, la dernière salle permettra de présenter le Musée aux visiteurs.

 

David Douglas Duncan, Picasso in La Californie making Dish with fishbone, Canes, April 1957
Modern digital copy by inkjet, 50 x 60 cm, FDDD/9/84. David Douglas Duncan’s Archive. Credit photo : Arxiu Museu
Picasso de Barcelona © Succession Picasso 2018

 


Venet Foundation

Invité d’honneur 2017

Projet longuement réfléchi, le lancement de la Venet Foundation est l’aboutissement de plus de cinquante ans de création artistique et de rencontres avec des artistes majeurs, français et étrangers, devenus ses amis, et le fruit de vingt-cinq années de transformation du domaine du Muy en une « œuvre d’art totale ».

Découvert dans sa région d’origine, la Provence, le domaine du Muy est à la fois l’inspiration et l’écrin de la Venet Foundation . Projet de vie, ce lieu exceptionnel de 4 hectares mêle, dans une nature omniprésente, architecture ancienne, industrielle et contemporaine. Ce parc de sculptures est une symbiose des œuvres historiques et plus récentes de l’artiste Bernar Venet ainsi que d’une collection d’œuvres emblématiques de l’art conceptuel et minimal.

Bernar Venet et sa femme Diane souhaitent aujourd’hui partager leur passion avec un plus large public, qui saura ressentir la magie de ce lieu unique et l’incroyable densité créative des œuvres de l’artiste et de sa collection.

INFORMATIONS PRATIQUES
Venet Foundation
365 chemin du Moulin des Serres
83490 Le Muy
http://www.venetfoundation.org/

La Poubelle, Venet

Venet Foundation

 


La Fondation Maeght

Invité d’honneur 2016

Inaugurée le 28 juillet 1964 par André Malraux, la Fondation, entièrement conçue et lancée à l’époque par le couple Aimé et Marguerite Maeght, est née de l’amitié d’Aimé Maeght, marchand d’art et galeriste parisien, avec les grands noms de l’art moderne dont Joan Miró, Alexander Calder, Fernand Léger, Georges Braque, Alberto Giacometti, Marc Chagall ou encore Eduardo Chillida.

La Fondation Maeght possède une des plus importantes collections en Europe de peintures, sculptures et œuvres graphiques du XXe siècle (Balthus, Bonnard, Braque, Calder, Chagall, Chillida, Giacometti, Léger, Miró, Ubac, Tal Coat) mais également d’artistes contemporains (Adami, Arroyo, Calzolari, Caro, Del Re, Dietman, Garouste, Hyber, Kelly, Mitchell, Monory, Pincemin, Sui Jianguo, Takis, Tàpies, Tatah…).

La Fondation Maeght est dédiée, selon la volonté de ses fondateurs, à la création de notre époque. Lors des expositions temporaires, seul un choix dans la collection permanente est exposé. Adrien Maeght préside le Conseil d’Administration de la Fondation qui réunit des personnalités, des représentants de l’Etat ainsi que des membres de la famille Maeght. Olivier Kaeppelin en est le directeur. En 2014, la Fondation Maeght a célébré son cinquantième anniversaire.

Crédit photo Klaus Stober

 


La MEP, Maison Européenne de la Photographie

Invité d’honneur 2015

La collection de la Maison Européenne de la Photographie est représentative de la création photographique internationale des années 1950 à aujourd’hui. Constituée à ce jour de 20 000 œuvres environ, elle prend en compte l’ensemble des démarches artistiques, du reportage à la photographie de mode en passant par les pratiques documentaires contemporaines, jusqu’aux œuvres se situant à la frontière de la photographie et des arts plastiques.

Première institution culturelle invitée à la foire d’art contemporain de Strasbourg, la Maison Européenne de la Photographie présentait en solo show à ST-ART quelques-unes des photos les plus iconiques de Bettina Rheims.

 

Crédit photo Philippe Stirnweiss