Carte Blanche 2018

Henri-François Debailleux

 

Henri-François Debailleux, critique d’art invité, propose pendant la foire sa Carte Blanche :

« Comme un clin d’oeil, je reproduis avec cette Carte Blanche le principe même de la foire qui consiste à exposer des galeries. Je choisis donc d’inviter 4 galeries qui exposeront leurs artistes.»

Henri-François Debailleux

 

Henri-François Debailleux est journaliste et critique d’art. Il a travaillé pour le quotidien Libération pendant plus de 30 ans et travaille aujourd’hui pour le Journal des Arts. Parallèlement, il a aussi collaboré à Beaux-Arts Magazine, New Art International, Art Press et actuellement à l’Oeil et à ArtAbsolument.

Il est également l’auteur de nombreuses préfaces de catalogues d’expositions (textes ou interviews) ; commissaire d’expositions (Lee Bae au Musée d’Art Moderne de Saint Etienne septembre- novembre 2011 et au Musée Guimet, septembre 2015-avril 2016 ; Philippe Favier à la MEP, Maison Européenne de la photographie en avril-juin 2013 ; Marlène Mocquet à la Maison des Arts de Malakoff, septembre-octobre 2013 ; Fabien Verschaere au Musée d’Art Moderne de Saint-Etienne au printemps 2014) ; et membre de différents jury et comités (Fondation Colas, MEP, etc et il a notamment fait partie de la commission d’achat du FNAC) .

Il enseigne aussi à l’ICART (Institut Supérieur des Carrières Artistiques) où il donne plusieurs cours notamment sur le marché de l’art, sur les galeristes, sur la critique d’art, sur l’ingénierie culturelle, sur les différents métiers liés au milieu de l’art.

 

 

Carte Blanche 2017

Damien Cabanes

 

« L’œuvre de Damien Cabanes est une œuvre concrète et dense donnant forme aux petites manifestations de la vie ».
Olivier Kaeppelin, catalogue de l’exposition

Dans ses sculptures, le pouvoir de l’artiste à faire émerger formes et vibrations est tout aussi évident. Les « tortillons » par exemple sont de simples plaques d’argile peintes puis mises en torsion par les deux mains de l’artiste. D’un geste répété naissent une infinité de formes.

La « variation sur un même thème » est au cœur du principe créateur de Damien Cabanes tel un musicien ayant trouvé l’instrument, la mélodie principale et les « couleurs » de l’univers à évoquer. Resterait alors à explorer encore et encore l’infinité des possibilités offertes par sa force de concentration et d’imagination face à la matière, pour mieux en exprimer la réalité.

« Ses peintures, ses sculptures, ses installations ont besoin de savoir, au plus authentique, de quoi le réel est fait.  »
O. Kaeppelin, id.