La 24e édition de ST-ART, la foire d’art contemporain et de Design de Strasbourg !

Henri-François Debailleux, critique d’art invité

On connaissait la collectionnite aigüe. Mais un nouveau mal (pour un bien) est en train de gagner les allées des plus grandes foires : la fair fatigue, une sorte de lassitude, celle de voir partout, de Bâle à New York, de Miami à Londres, de Hong Kong à Paris, les mêmes méga galeries, avec la même liste d’une vingtaine, trentaine, cinquantaine d’artistes superstars, hyper médiatisés et aux prix stratosphériques. Une sorte de malaise aussi que ressentent certains collectionneurs, entre mal de mer et vagues à l’âme, entre le vertige crée par le prix de ces œuvres et le sentiment légitime de ne pas y avoir accès. Car si ces foires sont l’équivalent du plus beau musée du monde pendant quelques jours, elles sont aussi des lieux où pour cent briques et même quelques dollars de plus il n’y a plus rien pour un collectionneur normal, c’est-à-dire celui qui ne fait pas partie du club fermé des multimilliardaires et qui se sent hors-jeu, mis sur la touche, exclu de ce marché de l’art. Mais heureusement il en existe un autre plus accessible, notamment celui proposé par certaines galeries qui font en amont tout le travail de découverte – ou de redécouverte d’artistes plus ou moins oubliés-, de leur diffusion, de leur promotion, de leur accompagnement dans la durée. Ces galeries qui savent créer un lien de proximité, une relation privilégiée avec le collectionneur éclairé, l’amateur occasionnel ou l’acquéreur qui s’ignore, qui prennent le temps d’expliquer une démarche, de faire comprendre une œuvre, qui sont de véritables conseillers et non de simples banquiers ou spéculateurs. Ces galeries, qui selon l’âme même du métier, sont des passeurs, favorisent la rencontre, l’échange, la discussion, s’engagent aussi bien avec les artistes qu’avec les collectionneurs. Ces galeries qui n’ont plus droit de cité dans les grandes messes, mais que d’autres foires, plus humaines que les longs marathons, se doivent aujourd’hui d’accueillir. Car à force de ne vouloir s’adresser qu’à une élite économique, les grandes foires ont finalement laissé vacant un vaste champ pour un autre type de foire. C’est le moment de l’occuper puis d’en prendre possession. Une opportunité que ST-ART a décidé de saisir.

Henri-François Debailleux, journaliste, critique d’art , Juillet 2019

 

 

 

ST-ART se tiendra du 15 au 17 Novembre 2019

ST-ART 2019 sera dédié aux Galeries d’Art Contemporain et d’Art Moderne et, pour la première fois, aux Galeries de Design.

 

Devenir exposant

 

 

Retour sur l’édition 2018

 

Revivez ST-ART à travers les dernières éditions !

    Retour sur les éditions précédentes

    2017, La Venet Foundation

    La Venet Foundation a été créée en 2014 aux Etats-Unis pour conserver la collection de Bernar Venet et organiser des expositions dont Jean Tinguely en 2015, James Turrell en 2016 et Fred Sandback en 2017.

    2016, LA FONDATION MAEGHT

    Invité d’honneur prestigieux qui a donné un éclat particulier à la 21e édition, la Fondation Maeght a présenté un plateau de qualité avec des œuvres muséales de Giacometti à Sam Francis, de Miro à Jorg Immendorf et de Calder à Simon Hantai.

    2015, LA MEP

    La collection de la Maison Européenne de la Photographie est représentative de la création photographique internationale des années 1950 à aujourd’hui. Constituée à ce jour de 20 000 œuvres environ, elle prend en compte l’ensemble des démarches artistiques.

ST-ART 2019

ST-ART, AU CŒUR DE L’EUROPE

Située à quelques pas du siège du Parlement européen, la foire d’art contemporain s’exprime dans un territoire culturel riche composé de la HEAR (Haute École des Arts du Rhin), du FRAC (situé à Sélestat) et du centre d’art européen Apollonia qui rayonnent au coeur de l’Europe.

ST-ART propose au public d’explorer de nouveaux champs artistiques et de faire des découvertes.

Le critique d’art, invité chaque année, donne une couleur à la foire en faisant un choix d’artistes de manière professionnelle et didactique.

ST-ART, VECTEUR DE RENCONTRES

Participer à ST-ART, c’est tisser des liens avec les acteurs culturels de la région strasbourgeoise.

Visiter ST-ART, c’est l’occasion pour les institutions culturelles strasbourgeoises de découvrir de nouveaux artistes et d’enrichir leurs collections.